SITE EN COURS DE MAINTENANCE - MERCI DE VOTRE COMPREHENSION
Rejoignez notre communauté sur facebook :

Informaticiens étrangers et travail en France

Informaticiens étrangers et travail en France

811-20080630162727__inter1Les opportunités offertes aux informaticiens étrangers qui souhaitent exercer en France sont nombreuses.

Déjà, la liste des 30 métiers ouverts aux pays-tiers[1] (qui concerne les ressortissants étrangers hors Union-Européenne) mise en place au début 2008 donnait la part belle à l’informatique ; les deux métiers inscrits, « informaticien d’étude », et « informaticien expert » regroupent en réalité un éventail très large de métiers de l’informatique.

On retrouve cette ouverture faite par la France aux métiers de l’informatique dans plusieurs accords relatifs à la gestion concertée des flux migratoires : par exemple, l’accord franco-sénégalais précise que les métiers d’informaticien d’étude (dont chef de projet), d’informaticien expert, et d’informaticien d’exploitation sont ouverts. Les accords franco-béninois et franco-tunisien évoquent également les métiers d’informatique.

La création de la carte « Compétences et Talents » ouvre également des opportunités aux informaticiens : le projet porté par le candidat peut être dans le domaine de l’informatique. Pour preuve, la première carte « Compétences et Talents » Tunisienne a été délivrée à une étudiante d’une grande école d’ingénieur française qui avait des expériences professionnelles en Tunisie et dans plusieurs pays d’Europe. Son objectif était de se spécialiser dans l’informatique pour créer à son retour une société en Tunisie.

Cette ouverture de la France aux métiers de l’informatique a suscité de nombreux débats et continue de faire réagir ; certains pays d’émigration dénoncent la fuite des cerveaux ; le milieu des informaticiens français s’inquiète du chômage qui touche certains secteurs de l’informatique, expliquant que la pénurie d’informaticiens ne touche que certains profils (spécialistes Java, J2EE, .net, etc.). De nombreuses entreprises françaises et étrangères, et de nombreux informaticiens français et étrangers considèrent au contraire que cette mobilité des compétences favorise d’importants échanges de savoirs et permet aux équipe d’être plus diverses et efficaces.

Quoiqu’il en soit, ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure doivent bien connaître les démarches et les titres de séjour correspondants pour que leur demande soit examinée de la façon la plus juste.

[1] Rappel : les métiers inscrits sur les listes sont considérés comme étant des métiers « en pénurie d’emploi » ; pour ces métiers, l’employeur n’a pas besoin de vérifier qu’aucun demandeur d’emploi déjà inscrit sur les listes du pôle Emploi ne peut pourvoir au poste c’est ce qu’on appelle la non-opposabilité de l’emploi. Pour les autres métiers, l’employeur doit pouvoir prouver qu’il n’a trouvé personne à embaucher pour justifier l’embauche d’un salarié étranger.

Caroline Naïl, responsable du Service d’Accompagnement des étrangers dans leurs démarches

Articles relatifs :

Pour réussir votre demande de titre de séjour
migconseil_logopetit1

De l’information personnalisée à la prise en charge intégrale, nos experts vous proposent plusieurs formules pour vous permettre de présenter aux administrations une demande de qualité.

En savoir plus sur Migration Conseil : Visiter notre site

Nos fiches pratiques sur des thèmes proches :

image-fp-changement-de-statut1Réussir son changement de statut étudiant vers salarié

Description précise de la procédure, telle qu’elle est définie dans la loi, et telle qu’elle est appliquée concrètement par les administrations : les conditions à remplir, la liste des documents à fournir. Recommandations et conseils de nos experts.


image-fp-aps-etudiantsL’autorisation Provisoire de Séjour (APS) pour les étudiants qualifiés

Comment l’obtenir? Quelles opportunités pour votre vie professionnelle en France? Quels risques ? Description précise des démarches, des conditions et des documents à fournir. Conseils pratiques

L'équipe de Migration Conseil est constituée d'experts hautement diplômés et bénéficiant de plusieurs années d'expérience professionnelle dans le domaine de l'immigration en France, que ce soit pour des projets liés à un emploi salarié, à un projet d'entrepreneuriat ou à des projets plus personnels (famille, investissement, retraite en France, etc.)

2 Avis

  1. Abdelbled 4 années ll y a

    A Jacques : seniors ou étrangers, on s’en fiche, chacun doit pouvoir avoir le droit de travailler si il est compétent

  2. Jacques Flipo 4 années ll y a

    Trop d’informaticiens sont au chômage en France. laissez la place aux informaticiens séniors, qui se font systématiquement virer avant 50 ans, plutôt que piller les cerveaux des pays du Maghreb qui ont dépensé du temps et de l’argent pour les former.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>