SITE EN COURS DE MAINTENANCE - MERCI DE VOTRE COMPREHENSION
Rejoignez notre communauté sur facebook :

Actualités de l’immigration : 25 février – 3 mars 2013. Investisseurs étrangers; travailleurs sans-papiers; demandeurs d’asile

Actualités de l’immigration : 25 février – 3 mars 2013. Investisseurs étrangers; travailleurs sans-papiers; demandeurs d’asile

Décès de Stephane Hessel, un « défenseur des sans-papiers »

Les médias sont nombreux à rendre hommage à l’ancien résistant, auteur du best-seller « Indignez-vous », qui n’avait cessé de réclamer une politique de l’immigration « juste ». Il s’était d’ailleurs rendu à l’Eglise Saint Bernard, lors de l’occupation de l’Eglise par des sans-papiers, en 1996.

Il estimait que la politique française à l’égard de l’immigration devait être « compatible avec les intérêts nationaux et ceux des pays d’émigration », mais aussi avec « les valeurs fondamentales d’humanité et de solidarité ». Il s’était fermement exprimé contre la politique du chiffre, et s’inquiétait également du terme « d’immigration choisie ».

 Investisseurs étrangers : « ils ne comprennent plus la France » (source : Le figaro.fr)

La lettre du PDG de Titan, une société américaine qui a renoncé à investir en France, accusant ses salariés de ne pas travailler suffisamment, a fait grand bruit. Dans lefigaro.fr, le PDG AXA admet que cette lettre était excessive, mais considère qu’elle reflète l’actuelle méfiance des investisseurs étrangers envers la France. La fiscalité sur les entreprises, notamment, serait d’après lui un frein pour les investisseurs étrangers.

Sans-papiers : où en est-on après la publication de la circulaire Valls du 28 novembre 2012 ?

Le journaliste Fabrice Tassel, dans Libération, a mené une enquête auprès des sans-papiers. Il rappelle que mise à part la longue grève de la faim des sans-papiers de Lille (2 mois), « l’après-publication » de la circulaire du 28 novembre 2012 sur les admissions exceptionnelles au séjour s’est faite dans le calme.

Rappelons qu’il est trop tôt pour connaître les impacts réels de cette circulaire (l’instruction des dossiers étant longue); mais nous savons dores-et-déjà qu’elle n’aura pas un impact important sur le nombre de régularisations. Ce n’était d’ailleurs pas l’objectif de cette circulaire (qui souhaitait agir sur le qualitatif plutôt que le quantitatif)

Dans son reportage, F. Tassel fait le récit de vie de 3 travailleurs sans-papiers, afin de montrer les difficultés qui subsistent :

L’entreprise d’intérim de Kalikou a refusé de fournir le Cerfa de demande d’autorisation de travail, obligatoire pour solliciter la régularisation. Aizhen Chen, couturière, a pu être régularisée en 2011, car elle a pu produire les preuves de présence et de temps de travail en France nécessaires, et a bénéficié du soutien de son employeur. Mais elle souhaiterait changer d’emploi ce qui, pour l’instant, reste difficile (le changement d’emploi la première année est déconseillé). M. Ba, lui, a été licencié lorsqu’il a avoué à son employeur l’irrégularité de sa situation (il travaillait avec les papiers d’un autre) : il n’a pas pu présenter de demande de régularisation et a reçu une OQTF.

Ce reportage nous rappelle que malgré la circulaire Valls, les sans-papiers peuvent se trouver dans des situation diverses, et difficiles. Toutefois, il ne faut pas noircir le tableau : les sans-papiers qui parviennent à s’entendre avec leur patron existent ; de même que les ressortissants étrangers qui parviennent à changer d’emploi (même sans obtenir un titre de séjour Vie privée et familial !). Ce qui est vrai, en revanche, c’est que sans les nécessaires preuves de présence en France, preuves d’emploi salarié, et soutien de l’employeur, la régularisation est impossible.

 Demandes d’asile : la préfecture de l’Isère mise à mal

Le nombre de demandeurs d’asile est en constante augmentation, mais le chiffre d’admissions au statut de réfugié est, lui, en constante diminution (environ 10 % de réponss positives lors de la 1ère demande) … Certes, la France est le pays où il y a le plus de demandes (56 250 en 2011) en Europe. Mais proportionnellement à sa population, elle en reçoit moins que la Belgique ou le Luxembourg.

Rappelons ici que tout demandeur d’asile est en droit de solliciter l’asile dans le premier pays européen par lequel il est entré (Convention de Genève et Dublin II). Dans l’attente de l’instruction de leur demande d’asile, les demandeurs d’asile n’ont pas le droit de travailler mais perçoivent une allocation temporaire d’attente et doivent être hébergés par la France. Si leur demande est acceptée, ils obtiennent le statut de réfugié en France..

Rue89 évoque une enquête de l’ADA, association grenobloise, qui dénonce l’accueil qui leur est fait en préfecture de l’Isère : on les soupçonne constamment d’être des faux demandeurs d’asile. Ceci, d’après l’article de Rue 89, va à l’encontre de la Constitution française de 1946.

 L’immigration dans les autres pays occidentaux

Au canada : Début janvier, le gouvernement qui cherche avant tout à attirer des personnes qualifiées a publié une liste de 43 métiers prioritaires : électriciens, plombiers, superviseurs dans les ressources naturelles, etc.

Allemagne : Le gouvernement allemand souhaite faciliter davantage l’immigration de travailleurs issus de pays hors Union européenne (UE) pour certaines branches de l’économie allemande touchées par la pénurie de main-d’œuvre (par ex : électriciens, conducteurs de train, infirmières, etc. ). Déjà, l’année passée, l’Allemagne avait facilité l’obtention d’un titre de séjour pour les personnels hautement qualifiés.

Grande-Bretagne : La Grande-Bretagne ne suit pas les choix du Canada et de l’Allemagne : l’immigration y est à son plus bas depuis 2003, suite au durcissement des procédures d’immigration mené par le gouvernement conservateur.

Céline S., Migration Conseil

 

 

L'équipe de Migration Conseil est constituée d'experts hautement diplômés et bénéficiant de plusieurs années d'expérience professionnelle dans le domaine de l'immigration en France, que ce soit pour des projets liés à un emploi salarié, à un projet d'entrepreneuriat ou à des projets plus personnels (famille, investissement, retraite en France, etc.)

2 Avis

  1. Migration Conseil 11 mois ll y a

    @ Bouadellah,

    Bonjour, et merci pour votre témoignage. Il est vrai qu’il est plus difficile de trouver un emploi quand l’employeur est obligé de faire des démarches et de payer pour vous embaucher… mais persévérez : vous verrez que de nombreux employeurs sont prêts à faire ces efforts, si votre profil correspond à ce qu’il cherche.

  2. bouadellah 12 mois ll y a

    Les entreprises refusent de toute manière de délivrer une promesse d’embauche pour des Master 2 Informatique dont elles cherchent le profil . Raison : taxes exhorbitantes et délais affreux de traitement de dossiers.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>