SITE EN COURS DE MAINTENANCE - MERCI DE VOTRE COMPREHENSION
Rejoignez notre communauté sur facebook :

Actualité Immigration 2009. Centres de rétention : le bras de fer Cimade-Ministère de l’Immigration

Actualité Immigration 2009. Centres de rétention : le bras de fer Cimade-Ministère de l’Immigration
photo-de-david-delaporte-cimade

photo de David Delaporte pour la Cimade

Alors que depuis plus de 25 ans, la Cimade est la seule association présente dans les centres de rétention administrative, cet appel d’offre réorganise l’aide aux étrangers dans les centres de rétention administrative (CRA) en le divisant en 8 lots géographiques.

Mi-avril 2009, le résultat de l’appel d’offre en rendu public : Il est prévu qu’à partir de juin, la Cimade partage sa mission dans les centres de rétention avec 5 autres associations.

Mais les choses ne vont pas se dérouler comme prévu.

La Cimade conteste cet appel d’offre, sur le principe, sur le fond et sur la forme :

- Elle y voit une volonté du gouvernement de « démanteler la mission d’accompagnement et de défense des droits des étrangers ». Avec l’éclatement de la mission en 8 lots, la coordination de l’assistance aux étrangers retenus risque d’être difficile ; la qualité de l’aide juridique risque de baisser. Le rapport annuel de la Cimade sur l’état de la rétention en France, par exemple, ne pourra plus exister sous la même forme.

- Le choix, parmi les six associations qui pourront intervenir en rétention, du Collectif Respect, inconnu des associations de défense des droits des étrangers, suscite également la colère et les interrogations des acteurs du milieu : créé récemment, très proche de l’UMP, ce collectif n’a pas d’expérience reconnue dans l’aide aux étrangers.

- Elle dénonce « La réduction de la nature de la mission, qui passe d’une mission d’aide à l’exercice des droits à une simple mission d’information ».

(Cf. revues de presse des 13-20 avril et 1er-7 juin)

La Cimade engage alors plusieurs mois de bras de fer politico-juridique, obtenant notamment la redéfinition de la mission des associations dans les centres de rétention, et le retrait du collectif Respect. La Cimade et les autres associations cherchent des points d’entente pour se coordonner au mieux.

Finalement, fin 2009, le tribunal administratif rejette la requête de la Cimade, faisant perdre à l’association sa position de monopole.

La Cimade espère une « indépendance » des quatre autres associations retenues.

M.C. www.migration-conseil.fr

Dans la série « rétrospective de l’actualité de l’immigration en 2009″, vous trouverez également:

  • Délit de solidarité: le bras de fer Gisti-Ministre de l’Immigration
  • Les mouvements des travailleurs sans-papiers
  • De Sangattte au démantèlement de la Jungle de Calais
L'équipe de Migration Conseil est constituée d'experts hautement diplômés et bénéficiant de plusieurs années d'expérience professionnelle dans le domaine de l'immigration en France, que ce soit pour des projets liés à un emploi salarié, à un projet d'entrepreneuriat ou à des projets plus personnels (famille, investissement, retraite en France, etc.)

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>